Qu'est-ce que le Prix Charette ?

Le Prix Charette récompense un auteur et une œuvre, dont le style, la narration, les idées et le thème sont animés par un esprit de liberté et d’indépendance qui caractérise le tempérament vendéen.

Le Lauréat de l'édition 2021

Je vous aiderai à vivre.jpg
"Je vous aiderai à vivre, vous m'aiderez à mourir"
Nathalie SAINT-CRICQ

2 mai 1923. Comme chaque jour, Clemenceau s’installe à sa table de travail. Malgré ses 82 ans, il n’a rien perdu de sa flamboyance ni de son orgueil. À l’aube du XXe siècle, alors que la République l’a remercié, le « Père la Victoire » ignore ce matin-là qu’il se prépare à vivre ses années les plus passionnées. Marguerite Baldensperger, éditrice de quarante ans sa cadette, s’apprête à passer sa porte pour lui proposer d’écrire un livre. Dès lors, leurs destins seront liés.

Pourtant, tout les oppose. Elle aussi réservée et discrète que le « Tigre » est colérique et tempétueux. Mais dès leur rencontre, un pacte les unit : « Je vous aiderai à vivre , vous m’aiderez à mourir. » Marguerite surmontera ainsi le grand chagrin de sa vie et reprendra goût à l’existence. Clemenceau puisera dans sa présence une vigueur nouvelle pour le combat politique et retrouvera la fougue de ses anciennes batailles. Malgré les années qui les séparent, ils vont s’aimer, chacun à leur façon. 

Par sa plume enlevée, réjouissante et ironique, Nathalie Saint-Cricq fait revivre la grande figure de Georges Clemenceau, son terrible caractère, ses mots d’esprit dévastateurs, et, avant tout, son cœur ardent.

La sélection 2022

Dans le silence de mon père

Philippe LE GUILLOU

On y sera un jour mon grand

Jean-Maurice BONNEAU

LAURÉATE 2019

Jeanne DE BELLEVILLE.

La véritable histoire

Astrid DE BELLEVILLE

Les Sœurs Loubersac

Suzanne GACHENOT

L'ombre du parc

Richard LUEIL

Le mot du Président du Prix Charette : Yves VIOLLIER

Au bonheur des livres dans la forêt de Grasla !

 

C'est en août maintenant que le Refuge de Grasla se change en Refuge du Livre. Une singulière agitation parcourt les allées, sous les grands arbres. Les huttes, autrefois fréquentées par une population qui fuyait les violences de la guerre, la forge, le lavoir, la chapelle, retentissent d'appels, de musiques et de chants. On s'interpelle, se salue, on arrive avec des bagages, des cartons qu'on ouvre et dont on étale le trésor sur les tables, des livres ! Rendez-vous compte, des livres par centaines, par milliers, dans la forêt de Grasla !

 

Est-ce que les pauvres gens qui grelottaient dans les huttes pendant l'hiver 1793-1794 auraient imaginé, un jour, pareille fête au milieu de ces bois ? Avaient-ils tenu un livre, une fois, dans leurs mains formées aux travaux de la terre et aux servitudes domestiques, aux manches de fourches et de faux et aux vaisselles grasses ? Quelques-uns, peut-être, avaient eu la chance de mâchonner des lettres indécises, lentement réfléchies et trop vite tombées dans la désuétude de ce qui ne nourrit pas. Les livres n'étaient pas de leur rang, pas du côté de leur sang.

 

Et voilà, par la grâce de toute une équipe de bénévoles du pays de Grasla, par leur opiniâtreté,  leur clairvoyance, leur volonté de faire mémoire, les huttes oubliées ont réapparu sous les arbres. Et maintenant les livres sont dans les huttes ! Quel symbole ! Là où il y a les livres, il y a les traces, la nuit n'est jamais complète, la mort n'a pas le dernier mot.

 

Une centaine d'auteurs va être réunie pour ce Salon du Livre vendéen, le onzième. Neuf amis, auteures et auteurs, des Hauts de France vont nous rejoindre avec leurs histoires des terres du Nord. C'est de tradition à chaque fête du livre d'inviter une province française. L'invitation est riche de sens. Les lecteurs vont se bousculer dans les allées.

 

Le bonheur à Grasla.
 

Les Lauréats depuis 2007

2007 : Pierre BORDAGE pour "L’enjomineur"

2008 : Serge FAUCHEREAU pour "Les petits âges"

2009 : Pierre PEAN pour "Une blessure française"

2010 : Roger ALBERT & Gilles BELY pour "Fiers d’être paysans, la Jac en Vendée"

2011 : Guillemette de SAIRIGNE pour "La Circassienne"

2012 : Christiane ASTOUL pour "Louis Chaigne: un humanisme de Vendée"

2013 : Yves VIOLLIER pour "Même les pierres ont résisté"

2014 : Claude MERCIER pour "Clemenceau ... tout simplement"

2015 : Fanny LESAINT pour "Victorine, une enfance à Versailles"

2016 : Franz-Olivier GIESBERT pour "L'arracheuse de dents"

2017 : Michel CHAMARD pour "Les Guerres de Vendée pour les Nuls"

2018 : Hervé JOURDAIN pour "Femme sur écoute"

2019 : Marie-France DESMARAY pour "Les Amants de la rivière rouge"

2020 : Michel PERRAUDEAU pour "La Geste poitevine"

2021 : Nathalie SAINT-CRICQ pour "Je vous aiderai à vivre, vous m'aiderez à mourir"

00.2.JPG
IMG_3402.JPG
00.1.JPG

LE PRIX Charette